Image Image Image Image Image Image Image Image Image

remorque à vélo

01 oct.

Par

No Comments

De la France à la Suède

1 octobre 2019 | Par | No Comments

Cet été Nicolas est parti en voyage à vélo destination les sentiers de Suède, de Finlande et pour finir la Norvège en VTT avec sa remorque à vélo KIT L80.

Il nous raconte sa première étape en Suède, de Goteborg à la côte baltique.

suede

voyage à vélo

Première étape, traverser la Suisse. C’est l’occasion d’une première photo dans le train conduisant de Bâle à Kiel.
voyage

Après une courte visite de la ville de Kiel à vélo, Nicolas a ensuite pris le ferry direction Goteborg en Suède pour démarrer son voyage en vélo.
remorque vélo

Depuis la Savoie jusqu’en Suède, le voyage aura pris 2 jours et demi.

A Goteborg, plusieurs pistes cyclables permettent d’atteindre la forêt qui borde la ville. En Suède on se retrouve facilement en pleine nature, au milieu de magnifiques forêts et de lacs. Contrairement à ce qu’avait prévu notre voyageur le dénivelé est assez présent, ce qui rend le début du voyage un peu plus fatigant que prévu.
suède

Les premiers jours, Nicolas pédale à travers sentiers et pistes forestières avec des averses surprises qui le forcent à s’abriter dès qu’il le peut. Ici le climat n’est pas toujours de la partie mais cela n’affecte pas le moral de notre voyageur qui apprécie la vue et la nature omniprésente.

Pendant ce voyage en toute autonomie, le cycliste compte sur ses talents de pêcheur pour agrémenter ses repas. La première fois qu’il met son mini kayak à l’eau, il attrape un brochet d’une quarantaine de centimètres, de quoi s’offrir un vrai repas de sportif et reprendre des forces pour la suite du voyage.
baltique

Cette nuit-là est malheureusement de courte durée : « N’ayant pas mis mon masque sur les yeux, je suis réveillé par le lever du soleil à 3h30 ! Sachant qu’il ne fait pas encore nuit à minuit. En tout cas c’est plaisant d’avoir tout son temps pour trouver un spot bivouac et en profiter. . »

Sur la route vers l’est, le terrain change et devient un peu plus plat. Beaucoup plus sec aussi. La Suède semble elle aussi touchée par la sécheresse dans certaines régions. Les pistes sont toujours extrêmement bien entretenues, ce qui semble être quelque chose de bien ancré dans la culture suédoise avec des jardins tondus de près.

Après plusieurs jours de voyage, Nicolas atteint la côte Baltique et le petit port de plaisance de Nävekvarn.
aevon trailers
« Je m’installe pour 2 jours sur l’îlot de Skäret connecté au port par un petit pont de bois. Bivouac de rêve. »

23 sept.

Par

No Comments

Transporter mon paddle sur ma remorque Aevon

23 septembre 2019 | Par | No Comments

Koen habite en Belgique. Heureux propriétaire d’un paddle, il avait besoin de trouver un moyen pour pouvoir le transporter en remorque Aevon KIT L80.
Ni une ni deux, avec un ami ils se lancent dans l’installation d’un porte-paddle pour remorque à vélo.

remorque à vélo

« J’ai eu l’idée un peu impulsive de m’offrir un paddle… Sympa mais pas vraiment facile à transporter. Heureusement, j’avais cette remorque KIT L80 fantastique qui semblait se prêter parfaitement à ce type de transport donc un ami et moi avons commencé à réfléchir à un projet de porte-paddle maison.
Des tas d’options parfois un peu farfelues fusaient dans mon esprit, heureusement mon ami a tout de suite visualisé une solution viable. Nous avons monté un système en forme de triangle et l’avons installé suffisamment haut sur la partie arrière de la remorque afin que le paddle soit au même niveau.

paddle
Tout le reste était déjà sur la remorque et nous n’avions plus qu’à nous en servir. Nous avons utilisé les trous de fixation déjà présents à l’arrière de la remorque pour fixer le triangle.

remorque vélo
Pour serrer le paddle sur la remorque, j’ai récupéré des chambres à air de vélo.
Une petite barre équipée d’un cercle vient s’accrocher autour du timon pour poser l’avant du paddle.

stand up paddle
Pour améliorer un peu tout ça, j’envisage de protéger le berceau de la remorque avec un peu de mousse. Egalement, j’aimerais trouver un moyen pour que les trous de fixation ne s’usent pas trop vite.

remorque
Désormais je peux transporter mon paddle, mais aussi des planches, des vélos, des fenêtres, des matelas, etc…

Est-ce que quelqu’un a déjà pensé à transformer sa remorque à vélo pour transporter du bois de chauffage ? Ce serait le projet suivant :-) ! »

Vous êtes nombreux à détourner les remorques Aevon pour les adapter à un usage différent, pour transporter du matériel mais aussi vos animaux de compagnie.
Plus couramment, nous avons l’habitude de voir des remorques Aevon modifiées pour recevoir des panneaux solaires pour les grands voyageurs qui partent plusieurs semaines à l’aventure.

Parlez-nous de vos adaptations, nous sommes ravis de les partager ici !

13 mai

Par

No Comments

Vélo ou snowboard ?

13 mai 2019 | Par | No Comments

Faire du vélo ou du snowboard ? Jack ne choisit pas, il fait les deux !
aevon trailers
Jack Butler est l’un des participants du Sun Trip 2018. Au retour de son aventure, il a décidé de passer l’hiver en Suisse où il a travaillé dans un restaurant en montagne. Il a ainsi pu profiter de la neige pour s’adonner à sa passion du snowboard pendant son temps libre.

Sa remorque Aevon lui a permis de tester plusieurs stations de ski dans les environs. Le snowboard est tout simplement sanglé sur le berceau de sa STD 100.

Il nous offre quelques images de ses virées en montagne :

 

Par la suite, sa route le mènera vers les Pays-Bas, un pays dans lequel il aime beaucoup faire du vélo puisque les pistes cyclables s’y prêtent parfaitement. Il retournera passer quelques jours en Angleterre avant de revenir pour le tour de France.

Il s’est d’ores et déjà inscrit pour le Sun Trip 2020, en duo avec Auguste Colle. Lors du dernier Sun Trip, Auguste avait été contraint d’abandonner pour des raisons techniques. Il participait à l’aventure accompagné de son frère. Jack avait terminé au bout de 64 jours avec le prix du jury en poche.

19 févr.

Par

No Comments

A vélo au Chili #2

19 février 2019 | Par | No Comments

Retrouvons notre aventurier Bertrand avec son vélo et sa remorque STD 100 sur un ferry entre Puerto Yungay et Puerto Rio Bravo au Chili.

voyage au Chili

Le climat était plutôt clément jusque là, malheureusement la pluie commence à s’inviter au moment de la traversée.

Contraint de faire une pause repas dans un petit abri de fortune en bord de route, Bertrand a la chance de croiser un fermier et ses chiens qui l’invite à partager son déjeuner au coin du feu.

Ce fermier est propriétaire d’une cinquantaine de vaches. Pour se déplacer il n’a que ses chevaux et ses mollets. Il gagne sa vie en vendant de la viande et confectionnant des ‘sogas’ : des cordes pour tout ce qui est outillage bovin et pour chevaux.

voyage à vélo

Ici les maisons se ressemblent toutes.

« Elles sont petites, avec une pièce principale qui est toujours ornée d’une cuisine à bois, qui sert pour la cuisine et à réchauffer la maison. En effet, les maisons sont assez isolées, et ne reçoivent ni gaz, ni fuel, ni électricité. L’appoint en électricité se fait par panneau solaire et sert essentiellement à la lumière. Le chauffage se fait essentiellement au bois, et la cuisine aussi du coup. L’approvisionnement en bois de chauffage est donc une des activités quotidiennes principales… »

Ce soir-là, Bertrand trouvera un refuge sur sa route pour une bonne nuit au sec.

remorque à vélo
Beaucoup d’animaux croisent la route de Bertrand et son vélo, des oiseaux : canards, cormorans mais aussi pas mal de lièvres et des ‘huemuls’ : cerfs du sud andin.

remorque vélo

Enfin, c’est l’arrivée à O’Higgins qui marque la fin de la Carretera Austral et la proximité de la frontière avec l’Argentine. Il ne reste plus que 60km à pédaler et deux ferries à prendre.

Sur la route le séparant du premier ferry, Bertrand rencontre Pacha, une chienne locale.

Chili

Aevon
remorque pour vélo

Entre les deux ferries, la route se corse puisqu’il n’y a plus de route.

« Je suis contraint de poser le pied à terre, mais pas parce que c’est trop pentu… voilà pourquoi : « 

voyage   tripdsc01425

Bertrand a dû démonter sa remorque Aevon STD 100 et ses sacoches pour pouvoir passer certains obstacles.

« Trois heures de galère totale pour faire cinq bornes et une bonne grosse dépense d’énergie…  »

Après une bonne nuit de sommeil, Bertrand arrive enfin à El Chalten.

voyage vélo
« C’était mes derniers tours de roues en solo dans ce trip… J’en ai profité pleinement et je dois avouer que la chance était plutôt de mon côté. En effet en 22 jours de vélo entre Bariloche et El Chalten j’ai seulement eu 5 jours de pluie, ce qui est plutôt rare sur ce tronçon…

Les prochains tronçons en vélo sont donc El Chalten -> Ushuaïa, en février, où je serais accompagné de mon amie Lupe, puis la traversée de l’Uruguay et du sud du Brésil, en mai, où à ce moment là ce sera mon frangin, Simon, avec qui je pédalerai… »

22 janv.

Par

No Comments

A vélo en Argentine

22 janvier 2019 | Par | No Comments

Voici les dernières nouvelles de Bertrand, notre voyageur à vélo d’Amérique du sud.

Bertrand a fait une pause de quelques mois à Bariloche, en Argentine.
Bariloche est bien localisé avec plusieurs spots de grimpe différents. Bertrand a eu l’impression de retrouver un Annecy local, un endroit où on peut facilement profiter des activités de la montagne et prendre une petite bière en fin de journée :-) .
voyage à vélo
Durant cette pause dans son aventure, Bertrand a pu partager son expérience grâce à 2 interviews télévisées, la première pour une chaîne locale : Winter Channel et la seconde pour une chaîne de sport couvrant toute l’Amérique Latine : Fox Sport Channel Latino America.

Une école publique locale a également organisé une rencontre avec des élèves de CM1/CM2 pour discuter de voyage. Bertrand a choisi de parler du respect de l’environnement, de l’importance des langues et de la réalisation de ses projets personnels. Une jolie rencontre qui lui donne envie de renouveler l’expérience à son retour en France.

voyage en Argentine

Après ces quelques mois de pause, Bertrand se retrouve de nouveau seul sur la route, direction El Chalten, plus au sud, pour environ 1400km et pas mal de dénivelé.

remorque à vélo
« Ces 4 jours en Argentine sont magnifiques. Je passe par le Parc National de Los Alerces. Par chance, pas de pluie sur ces tronçons, de quoi apprécier à fond l’environnement dans lequel je me trouve et la beauté de celui-ci. On m’avait prévenu de la beauté du Paso Futaleufú, et bien je dois dire que je ne suis pas déçu. Une longue vallée sillonne entre des montagnes et finit par se rétrécir pour n’y laisser passer qu’une rivière, le río Futaleufu. »

voyager à vélo

remorque pour vélo

Nous retrouverons Bertrand au Chili pour le prochain épisode.
voyage à vélo

04 déc.

Par

No Comments

En VTT, à travers l’Europe

4 décembre 2018 | Par | No Comments

C’est en lisant régulièrement des récits de voyages dans le magazine Carnets d’Aventure que Nicolas a décidé de profiter de la vie autrement, en partant en voyage à vélo pendant 1 an.

L’idée était de s’immerger en pleine nature, loin du tumulte de la civilisation. S’amuser et se dépenser, tout en limitant l’impact de l’aventure sur l’environnement.

Nicolas est parti seul, espérant trouver des compagnons de voyage sur la route, peut-être des gens lisant ce blog ou son aventure sur le site Expemag.

Pourquoi l’Europe ?

« L’avantage de voyager en Europe c’est que cela permet de partir et de revenir chez soi, pour repartir ensuite dans une autre direction. » L’Europe offre une grande diversité de milieux naturels et de cultures. On peut aussi y trouver des conditions climatiques favorables.

Voyager oui, mais comment ?

En VTT, accompagné d’une remorque tout-terrain, le modèle KIT L80, pour transporter le matériel nécessaire au voyage ainsi que le matériel de pêche et un ukulélé :-) .

Nicolas a fait ses premiers tests en Ardèche :
voyage à vélo
remorque à vélo

Le voyage a démarré en septembre par un trip dans les Alpes avec une première semaine particulièrement physique.

« Je pratique le VTT régulièrement en montagne et depuis presque 10 ans. C’est ce qui m’a orienté dans mon choix de mode de voyage et de parcours.
Malgré tout, avec une remorque à vélo et le chargement, c’est une nouvelle expérience technique et physique.
 »

Avec une remorque, il est conseillé d’évaluer la qualité des chemins en descente. Pousser 35kg de chargement peut devenir assez épuisant. Nicolas conseille, pour préserver le matériel et le pilote, de respecter un niveau maximum de descente de T3 (échelle de difficulté VTTOUR.)
voyage europe

La météo a été particulièrement clémente durant cette première semaine. Une seule journée orageuse a fait dévier l’itinéraire pour une route et un col moins élevés que prévu.
remorque à vélo
voyage à vélo

Direction la Suisse pour la prochaine étape de ce périple.

17 oct.

Par

No Comments

Jack Butler, notre champion du Sun Trip

17 octobre 2018 | Par | No Comments

Jack Butler, notre champion, a terminé 6ème du Sun Trip, cette course à vélo solaire reliant Lyon à Guangzhou.

sun trip

Quelques chiffres : Jack est arrivé au bout de 64 jours de course et 12 500km. Il est le plus jeune « sun tripper » cette année, du haut de ses 24 ans.

Pour pouvoir participer à cette aventure pour un budget raisonnable, Jack a mis la main à la pâte en construisant lui-même son vélo intégralement en Angleterre. Il a aussi su choisir l’équipement le plus fiable pour un tel voyage dont la remorque à vélo STD 100.

Comme l’ont fait les autres participants, Jack a choisi son itinéraire lui-même avant le départ de la course. En choisissant de passer par le nord, à travers l’Europe, là où le climat était plus clément et les routes assez plates, il a su tirer son épingle du jeu. Après être parti très vite dans la course, le jeune anglais a ensuite pris le temps de profiter du voyage et de faire quelques vidéos en route (chaîne Youtube).

En plus de son arrivée en 6ème position, notre champion s’est également vu décerner le prix du jury Sun Trip de la polyvalence. Ce prix récompense les aventuriers qui ont su réaliser un Sun Trip en recharge 100% solaire, tout en communiquant le mieux sur leur aventure.

Jack est aujourd’hui sur la route du retour en Europe.

Découvrez son arrivée à Guangzhou, en compagnie d’autres sun-trippers retrouvés sur la route :

SUN TRIP
zp8497586rq

Voici le moment où il a fallu remballer le vélo ainsi que la remorque pour le long voyage de retour :

SUN TRIP
zp8497586rq

10 avril

Par

No Comments

Balade à vélo autour de Rio de Janeiro

10 avril 2018 | Par | No Comments

Voici une nouvelle idée de voyage à vélo, à effectuer avec votre remorque à vélo Aevon.

Chaque région du Brésil regorge de curiosités insoupçonnables. En effet, certaines localités sont plus propices aux randonnées pédestres, tandis que d’autres sont parfaites pour une balade à vélo entre amis ou en famille. À Rio de Janeiro, par exemple, il est possible de s’adonner à des activités en plein air. Appelée par les locaux la «cidade maravilhosa», elle doit surtout son charme à ses magnifiques plages de sable blanc qui figurent parmi les plus extraordinaires du monde. Aussi, il est impossible de parler de Rio de Janeiro sans glisser un mot sur sa musique folklorique ainsi que ses habitants connus sous le nom de « Cariocas ». La rencontre avec ces gens garantit aux visiteurs une ambiance d’exception, qui est à la fois conviviale et envoûtante. Sur ce, un séjour typiquement carioca est à programmer lors d’un séjour au Brésil. Cela peut être une promenade dans les hauteurs de la ville de Rio de Janeiro ou tout simplement une pause relaxante au bord de la mer.

Les pistes cyclables de Rio de Janeiro

Le vélo constitue un moyen ludique pour parcourir autrement la ville de Rio de Janeiro. Ce mode de transport est une des activités mises à la disposition des visiteurs. L’objectif est de leur faire profiter toutes les merveilles de cet endroit sans produire d’impact à l’environnement. Parmi les pistes cyclables les plus connues de la région figurent celle de Niemeyer. Cette dernière fait découvrir aux passionnés de voyage au Brésil des circuits de vélo se trouvant tout au long du bord de mer qui passent essentiellement par Leme, Copacabana, Ipanema, Leblon et São Conrado. En continuant de pédaler sur cet itinéraire, les visiteurs ne manqueront pas de passer devant la magnifique favela Vidigal. C’est ici que commence l’aventure vers les montagnes des «dois irmãos». La zone sud de Rio vaut également le détour lors de cette balade à vélo. À titre d’information, la création de plusieurs kilomètres de pistes cyclables à travers la «cidade maravilhosa» permet de se déplacer en toute sérénité dans l’ensemble de la ville. Cela étant dit, 14 quartiers de Rio de Janeiro profitent de ce réseau cyclable. Ils proposent un parc de 600 vélos répartis sur 60 stations.

Rio de Janeiro, une adresse idéale pour se ressourcer

Au cours des vacances au Brésil, la visite de Rio de Janeiro est incontournable. À part son fameux carnaval, ses sambas ou bien ses ambiances nocturnes époustouflantes, il existe également sur place des lieux méconnus et préservés par les touristes. On peut y observer une végétation luxuriante enveloppée dans un écrin de verdure sauvage. Après avoir parcouru la ville à vélo, des endroits tels que Pão de Açúcar et Pain de Sucre méritent aussi une visite à part. Au passage, la découverte de la statue du Christ Rédempteur au sommet de Corcovado est à ne pas manquer. Celle-ci est connue mondialement et est considérée comme l’emblème principal du pays.

14 févr.

Par

No Comments

Le Pérou à vélo, la suite

14 février 2018 | Par | No Comments

Nous retrouvons Bertrand en route vers la Cordillère Blanche.

Durant les 10 premiers jours de voyage à vélo, force est de constater que question environnement, le Pérou n’est pas beaucoup mieux placé que ses voisins avec ses routes bordées de déchets.

perou à vélo

Le soir du premier de l’an, Bertrand se retrouve au nord du Pérou dans une ville appelée Sullana.

remorque à vélo

Difficile de trouver un hébergement ce soir-là. « Je me ferai refouler de 3 stations de pompiers pour cause d’aucune présence du personnel. Ils filent tous en soirée ! Au tombant d’un virage, dans ma quête de logement, une famille, en mode hamac, est posée là. Ils possèdent une affaire de lavage et stationnement de voiture. Ils me proposeront direct le toit pour y poser mon hamac pour la soirée et la douche. »

Suivent 2 jours à pédaler dans le désert pour 250km. Rapidement, les cabanes se raréfient, les arbustes aussi, le vent se fait de plus en plus présent et le soleil tape.

« Du vent jour et nuit. Voilà de quoi sera fait le programme des jours suivants. »

voyage à vélo

A la sortie du désert, Bertrand retrouvera de la verdure avec des rizières, mais aussi des champs d’oignons, de piments, poivrons, patates et fèves. »Le Pérou et sa diversité c’est parti, qu’elle soit gastronomique, dans les paysages, dans les cultures agricoles ou la culture en général. »

Débute alors la Cordillera Negra et ses montages. « Pas de végétation. De la pierre, du cailloux, de la terre et du sable, le tout en pagaille ! On a un peu l’impression d’évoluer dans une immense carrière toute retournée, et nous, petit machin, on sillonne au milieu. »

Passage d’un col à 4219m avec vue sur Huaraz et la Cordillère Blanche. « Mes premières neiges ! Pour fêter ça, sachant qu’il me reste 25 bornes de descente pour plonger sur Huaraz, et bien c’est petit extra : un bout de chocolat, bon pote des grands jours. »
voyage

Bertrand arrivera à Huaraz sous le soleil malgré la saison des pluies.

08 févr.

Par

No Comments

Le pérou à vélo

8 février 2018 | Par | No Comments

En Equateur, Bertrand prend de l’altitude avec sa remorque STD 100. Au passage il a fêté 1 an de voyage à vélo, presque sans s’en rendre compte, « ça passe vite ! »

Direction le parc du Cotopaxi et la montagne Rhuminaui culminant à 5897m, avec les kilomètres à vélo les plus durs du voyage sur une route en pierre, sous la pluie et en côte.
remorque à vélo

voyage Equateur

Le lendemain, départ pour le volcan du Quilotoa avec une descente dans le cratère et 3 jours de randonnée avec des paysages à couper le souffle.
« Le Quilotoa est un volcan, mort à l’heure actuelle. Son cratère est rempli d’eau, ce qui rend l’ensemble plutôt chouette le tout à 3900m »

voyage à vélo

Démarrent ensuite 3 semaines de vélo jusqu’à Huaraz perchée à 3000m face à la Cordillère Blanche.
« Ces premiers jours se feront en attaquant direct dans le dur avec un passage à 3880m. Du coup la reprise se fait sentir … »

Reprise d’une routine que Bertrand connait bien maintenant : la recherche d’un hébergement en chaque fin de journée. A l’occasion de Noël, ce sont des pompiers qui lui offrent de s’installer à leur table et de partager leur repas.

Arrive enfin la frontière péruvienne.

voyage

« Janvier, Février, Mars. Trois mois en pleine saison d’hiver. A savoir des pluies et un climat tempéré dans les montagnes et sur la côte ce sera sec, soleil et vent. Et oui ici les saisons impliquent différents climats en fonction du lieu géographique. »

C’est le retour des petits vautours et lézards qui se dorent au soleil le long de la route.
Pour son premier soir au Pérou, Bertrand sera accueilli par une communauté Jéhovah qui a l’habitude de recevoir des personnes pour la nuit. Il y dormira dans une petite cabane avec son hamac.

Première pause dans la ville de Mancora, ville balnéaire, après 1 semaine de vélo. « Dernière baignade et dernier magnifique coucher de soleil sur le Pacifique. »