Image Image Image Image Image Image Image Image Image

remorque à vélo

17 oct.

Par

No Comments

Sur les traces de Pablo (suite)

17 octobre 2017 | Par | No Comments

Bertrand nous écrit de Colombie où il vient de débarquer après deux jours de bateau depuis le Panama. A vélo et remorque Aevon STD 100 il nous raconte ses premières impressions du pays.

voyage à vélo

« Les premiers jours à rouler en Colombie sont trop beaux. Plein de petites plaines et prairies vallonnées toutes verdoyantes, avec des petits palmiers. C’est aussi le retour aux routes normales, bordées d’arbres, et donc d’ombre. Des petites cases partout, des gens souriant, de la musique à toutes les cases, des vendeurs de fruits à droite à gauche….bref de la belle énergie… »

Bertrand passe sa première nuit chez les pompiers qui ne disposent que d’un pick up, d’une cabane avec une cuisine et WC. Ils accueillent volontiers tous les gamins du quartier.
remorque à vélo

Le premier jour à vélo, il rencontre Oscar, un boulanger à moto qui lui offre du pain et lui prodigue quelques conseils religieux.
Le lendemain, c’est Juan de Bogota qui traverse la Colombie à vélo pendant un mois. Ils se rendent tous deux à Medellin et décident de faire route ensemble. C’est le début des montagnes colombiennes.

La route longe l’un des deux principaux fleuves de Colombie, le Rio Causa. « Elle serpente, monte et descend gentiment, est ombragée, et bordée de ces petites prairies verdoyantes vallonnées où chevaux et vaches y paissent paisiblement… Ce bout de route était réellement trop beau et c’est tellement agréable de pouvoir jouir de tout ça en vélo… »

A Medellin, Bertrand est accueilli par bon nombres de locaux et les derniers 40km se feront à allure d’escargot pour saluer tout le monde. Ici, il fera un arrêt de quelques semaines pour se ressourcer en famille avant de reprendre la route et en profitera pour marcher dans les traces de Pablo Escobar.

A suivre …

06 oct.

Par

No Comments

Le Panama avec ma remorque Aevon

6 octobre 2017 | Par | No Comments

Voici la suite des aventures de Bertrand avec son vélo et sa remorque STD 100 au Panama.

Pour sa première nuit à Tolé au Panama, pas de pompiers ni de Croix Rouge pour l’héberger alors Bertrand choisit l’option ‘église’. La maison du prêtre est un camp dans lequel se trouvent aussi une école, un réfectoire et quelques bâtiments. Bertrand partage son dortoir avec trois autres personnes. Ces gens n’ont pas les moyens de s’offrir un toit et certains sont malades. Cette nuit-là, Bertrand la passe notamment avec un père et son fils :

« Le père a été opéré d’une hernie il y a un mois. Ils ne sont toujours pas rentrés chez eux car Tolé se trouve à simplement une heure de l’hôpital alors que leur maison se trouve beaucoup plus loin. Le père n’est pas en grande forme. Je ne suis pas médecin, mais sa situation fait vraiment peine à voir. Son fils est là pour le soutenir et l’aider à chaque action : se lever, aller au toilette, lui apporter à manger… Il passe son temps au lit. Ce père m’a vraiment touché. »

Au Panama, comme dans de nombreux pays, pas de sécurité sociale si l’on n’a pas les moyens.

Bertrand met son réveil chaque matin à 5h45 pour enfourcher son vélo le plus tôt possible. Pour ce premier réveil au Panama, il était donc 1h en retard… faute au décalage horaire.
Après quelques kilomètres, il fait la rencontre de Cyril, un français d’Aix en Provence, qui lui voyage à vélo depuis 2 ans et a parcouru 50000km. Sur cette route, il rencontre de nombreux autres voyageurs à vélo, dont Marc, un anglais qui fait la route inverse, d’Ushuaïa en Alaska.

voyage à vélo

Les deux premières journées à vélo ne sont pas faciles avec une température de 40°C et une circulation très dense à l’approche de Panama City. Les abords des grandes villes sont toujours compliqués à vélo, quelque soit le pays.

A Panama City, Bertrand est actuellement en quête d’un voilier pour faire la traversée Panama/Colombie. Nous ne retrouverons donc bientôt en Amérique du Sud.

« Ma remorque c’est de la bombe. Agréable au pilotage, pas de ballot ou autre handicap en descente à grande vitesse. Chargement facile et étanche grâce au sac étanche. Elle passe partout et ne laisse personne indifférent. L’amortisseur qui est ajustable en pression pour s’adapter aux différents type de route est un vrai régal. »

30 janv.

Par

No Comments

Retrouvailles, Nouvelle-Zélande : de Timaru à Omarama

30 janvier 2017 | Par | No Comments

Le voyage à vélo de Cyril et Elodie a commencé et c’est en Nouvelle-Zélande que nous les retrouvons, sur les rives des lacs Timaru à Omarama.

remorque à vélo AEVON

Leurs premières rencontres avec les habitants sont très plaisantes, car « les kiwis sont extraordinairement gentils, accueillants, bienveillants, tranquilles et patients. » Pour passer le plus de temps possible avec les locaux et s’immerger complètement dans leur mode de vie, Cyril et Elodie ont choisi de loger chez l’habitant grâce aux sites Couchsurfing et Warmshowers. Pour les soirs où ils ne trouveront pas d’hôtes, ils logeront au camping.

Pour le début du voyage les routes sont plutôt en bon état, il y a beaucoup de pistes cyclables et les autres utilisateurs de la route sont très patients et prudents.

« Les premiers kilomètres ont permis de tester le matériel, ajuster les réglages, se faire un peu les jambes, récupérer en douceur du vol et du décalage horaire. » Sur 5 jours, le couple a parcouru 220km.

« Le concept de centre ville n’existe pas vraiment, les anglais auraient semblent-il bien essayé d’instaurer notre mode de fonctionnement européen mais en vain. En général une route principale bordée de quelques magasins traverse la ville, les habitations se répartissent sur des rues perpendiculaires et les fermes à l’entrée et à la la sortie de la ville. Vous ne trouverez pas de place centrale avec des restaurants et des bars comme chez nous ! »

Après un arrêt à Fairlie, Cyril et Elodie ont pris la route vers les lacs via la State Highway 8. Des pentes très raides et un vent très fort les ont contraint à réduire considérablement leur vitesse jusqu’à atteindre le lac Tepako à 710m d’altitude.

voyage à vélo

Le couple s’est ensuite attaqué à l’un des ‘bike trails’ les plus connus de Nouvelle-Zélande : le ‘Alps 2 Oceans Bike Trail’ pour rejoindre le lac Pukaki, le plus gros lac de Nouvelle-Zélande avec en arrière-plan, une vue imprenable sur le Mount Cook (3754m de hauteur).

« Direction Omarama. Pour rejoindre ce village, nous avons été chanceux : vent dans le dos et légère descente… que demander de mieux, nous pouvons rouler à 30km/h sans trop de soucis. ça remonte bien le moral. »

remorque à vélo

Après 480km parcourus et un dénivelé positif de 1750m, le couple a eu l’occasion de tester l’ensemble du matériel et leurs premiers retours concernant le remorque à vélo KIT L80 sont très positifs :

« Tout notre matériel est facilement transporté par notre « titine »… notre remorque à vélo AEVON qui nous suit partout docilement ! Elle se montre super agile à l’usage et est surtout complètement étanche ! Notre chargement total étant quand même assez conséquent, dans les fortes descentes, elle ne bronche pas (jusqu’à environ 71km/h, testé et approuvé). Le fait que la remorque soit suspendue (avec amortisseur) est très pratique car monter ou descendre n’importe quel obstacle avec un tel poids pourrait s’avérer assez contraignant, voir fatal, pour la jante et le pneu de la remorque sans ce système. Nous sommes actuellement très contents de notre choix et on le recommandera à d’autres « bikepackers » comme nous.
Le panneau photovoltaïque emporté avec nous se montre lui aussi tout à fait à l’hauteur de nos attentes, il nous permet de toujours avoir des batteries pleines pour le GPS et les téléphones. C’est exactement ce qu’il nous fallait !
 »

Nous continuerons de suivre Cyril et Elodie tout au long de leur trajet, n’hésitez pas à consulter leur blog.

24 août

Par

No Comments

Eurobike 2016

24 août 2016 | Par | No Comments

Retrouvez Aevon Trailers à l’Eurobike

Du 31 août au 4 septembre 2016

Stand FG-A6/7

remorque velo

Vous y retrouverez les trois remorques à vélos de la gamme : la KIT L80, la STD 100 et la UNO 100.

La KIT L80 est en ALU et dispose d’un amortisseur. Entièrement pliable, elle trouvera sa place dans le coffre de votre voiture ainsi que dans les transports.
Son sac étanche permet d’atteindre une contenance de 100L.

La STD 100 est aussi en ALU et dispose également d’un amortisseur.
Son sac étanche permet d’atteindre une contenance exceptionnelle de 145L et de charger jusqu’à 45kg de bagages.

La UNO 100 est le modèle en ACIER, principalement conseillé pour une utilisation sur route car fournie sans amortisseur.
Avec son sac étanche, sa contenance est de 100L.

La particularité de Aevon et qui en a fait une référence mondiale dans le domaine du transport à vélo est la fixation au niveau de la tige de selle. Ce système permet de conserver une excellente maniabilité du vélo, de faire demi-tour sur soi-même dans les passages difficiles et même de faire du tout-terrain.

Les remorques Aevon sont dotées d’une roue unique, ce qui en fait un compagnon parfait dans toutes les situations puisque la remorque vous suit dans vos moindres mouvements et prend les virages avec vous.

Enfin, la marque Aevon est la seule à proposer des modèles haut-de-gamme pour vos voyages autour du monde où vous avez besoin d’une confiance totale dans votre matériel. Les modèles en ALU sont ultra robustes et les cadres ont accompagné de nombreux globe-trotters sur les terrains les plus escarpés, dans la Cordillère des Andes ou au fin fond de l’Asie. L’amortisseur offre un confort inégalable et particulièrement apprécié par les utilisateurs.

Venez rencontrer notre équipe pendant l’Eurobike pour découvrir les remorques à vélo Aevon ou simplement pour partager votre expérience de globe-trotter à vélo et remorque.

10 juin

Par

No Comments

Achetez votre remorque Aevon en Suisse

10 juin 2016 | Par | No Comments

Trailshop est spécialisé dans tout le matériel pour vos activités outdoor. Vous y découvrirez une large gamme de vêtements de qualité, d’équipements de randonnée, de ski, de snowboard et vous pourrez y commander votre remorque à vélo Aevon.
Sélectionnez la STD 100 pour vos voyages itinérants avec beaucoup de charge, la UNO 100 pour vos trajets en cyclotourisme et la KIT L80 pour vos périples au bout du monde puisqu’elle est entièrement pliable et pourra vous accompagner dans l’avion. Les cadres des STD 100 et KIT L80 sont en aluminium, idéal pour répondre à vos projets les plus fous !

Le gérant de Trailshop a parcouru l’Himalaya avec la remorque STD 100, il a donc l’expérience nécessaire pour vous conseiller. Cette remorque est toujours disponible en tant que remorque de démo en magasin. Vous pouvez la tester sur place avec votre propre vélo ou un vélo fourni par le magasin. Vous pourrez ainsi la tester avec et sans charge pour vous rendre compte de son comportement.
L’attache sur la tige de selle vous offrira une maniabilité exceptionnelle sur tout type de terrain. Essayez-vous à un demi-tour sur vous-même pendant le test ! Vous serez forcément surpris.

Rendez-vous en Suisse à Küssnacht am Rigi pour rencontrer cette équipe de passionnés.

remorque à vélo

voyage à vélo

voyager à vélo

07 janv.

Par

No Comments

Trip en remorque Aevon à Ibiza

7 janvier 2015 | Par | No Comments

remorque à vélo
Enrique a choisi Ibiza pour un circuit à vélo de quelques jours avec quelques amis et sa remorque Aevon cet été.

Avec une moyenne de 60km par jour et 1500m de dénivelé, le voyage fut intense.

La STD 100 permet de transporter jusqu »à 45kg de bagages sur route et 35kg sur chemins. Fixée à la tige de selle, elle vous suivra partout : sur les routes mais aussi les chemins de forêt plus techniques.

« J »ai descendu une côte à 69km/h et la remorque est restée extrêmement stable. Sur les singles tracks, mes amis étaient jaloux.

Le plus drôle était que l »un d »eux transportait sa guitare espagnole de 12kg !!  »

Enrique a déjà traversé le continent américain avec sa STD 100 et a bien l »intention de continuer ses voyages à vélos, pour la liberté de pouvoir s »arrêter où il le souhaite sur sa route.

remorques Aevon

voyage à vélo

remorque à vélo

09 oct.

Par

No Comments

Testez la KIT L80 au Roc d’Azur

9 octobre 2014 | Par | No Comments

La KIT L80 est la seule remorque à vélo capable de vous suivre jusqu »au bout du monde et d »être pliée en 4 minutes pour prendre l »avion avec vous.

Disponible à nouveau à partir du mois d »avril 2015, vous pouvez la tester au Roc d »Azur à Fréjus cette semaine (du 8 au 12 oct 2014).

Très légère (5.5kg), très pratique, vous pourrez charger jusqu »à 35kg de bagages en conservant la maniabilité de votre remorque.
Grâce à son cadre alu, elle vous suivra dans vos sorties sportives en tout-terrain aussi bien que dans vos voyages autour du globe.

Notre équipe sera Taciturn, even shy, he does not really need outward signs of stardom like a hard-line leo love horoscope would. ravie de vous rencontrer stand D18.

012
55

07 juil.

Par

No Comments

Nouveau revendeur Aevon

7 juillet 2014 | Par | No Comments

Spécialisée dans les vélos de villes, tandems, biporteurs et triporteurs, votre nouveau revendeur : la Maison de la Bicyclette est situé à Angers.

remorque vélo

L »équipe sera ravie de vous orienter vers le matériel le mieux adapté à votre usage, qu »il s »agisse d »un usage quotidien ou d »un voyage au long cours.

Achetez votre remorque Aevon directement en magasin

17 oct.

Par

Baïcchus Tour – l’aventure viticole à vélo et remorque Aevon

17 octobre 2013 | Par |

Mickael est en route en vélo et remorque Aevon depuis 7 mois et il continue à nous parler de ses aventures sur son blog.

« Pour reprendre le cours des choses : après une longue attente du soleil sur le Mont-Blanc et l'ouverture du col du Petit Saint Bernard, je suis repassé début juin en Savoie par le Col des Saisies. Une journée glaciale et pluvieuse à ne pas mettre un objectif dehors. Pourtant c'est la plus longue étape à ce jour, plus de 115 km. J'ai alors posé mon vélo et ma remorque Aevon quelques jours du côté d'Albertville, d'où j'ai pu réaliser quelques belles ascensions à ski. »

remorque à vélo

Vallée de Valsarenche

« Je prends la route jeudi 20 juin, direction Bourg Saint Maurice. Pour échapper à la circulation dense du fond de la Tarentaise, je traverse le massif du Beaufortain par le Cormet de Roselend, son barrage, ses alpages. Les nuages et les gouttes menacent dès mon arrivée à Beaufort. Heureusement ils en resteront là ! Il y a une certaine fraîcheur pendant cette longue montée d’une trentaine de kilomètres et les 1600 mètres de dénivelés. Le soleil fait quelques apparitions pour les photos au barrage. Mais rapidement un vent fort et frais se lève pour le passage du col, 8 km plus loin. Le temps de profiter du col, de papoter avec les quelques rares passants intrigués par ma remorque à vélo et je bascule vers la vallée des Glaciers, Chapieux et Bourg Saint Maurice. »

« Le Col du Petit St Bernard, 2188m. Très ancienne voie de communication en Italie et Rhône. Une longue montée aux paysages splendides et sous un soleil radieux. La neige est au rendez-vous au col, des dizaines de mètres de congères sont annoncées. Une légende à achalander le touriste. Comme toujours, la longue et lente montée du col laisse place ensuite à une descente grisante entre 50 et 60 km/h… la remorque STD 100 tient le pavé ! »

voyage à vélo

Remorque STD 100

Kilomètres parcourus : 4983

Septembre : après un long et épuisant voyage en bateau et train (de Dubrovnik, Croatie à Bari, Italie) Mickael est arrivé en Italie pour un mois de vendanges.

« C’est de nuit que j’arrive enfin, lessivé. Je trouve de quoi passer la nuit. Un dimanche de repos n’est pas volé. Je rejoins le domaine le soir, Stéfania Pepe m’accueille avec un grand sourire, je suis tout de suite à l’aise. Une vue magnifique. La mer à l’est, la montagne à l’ouest, des collines d’oliviers et de vignes entre les deux. Ma che bello?!

Bientôt un mois s'est écoulé. Le temps de ramasser un peu de raisin, de faire beaucoup de « vaisselle » en cave et me mettre un peu à l'Italien et je dois reprendre la route en vélo et remorque. Je pars avec un petit peu d’appréhension car je sais que la suite sera sûrement un peu plus compliqué. Climats automnale et hivernale obligent. »

remorque vélo aevon

Les terres du Montepulciano d’Abruzzo

Pays traversés : la France – la Suisse – l'Italie – la Slovénie – la Croatie – la Géorgie

rel= »nofollow »> rel= »nofollow »> Retrouvez toutes les remorques à vélo Aevon !

zp8497586rq