Image Image Image Image Image Image Image Image Image

27 juin

Par

No Comments

Direction le Mont Blanc en vélo

27 juin 2017 | Par | No Comments

Après avoir parcouru les Andes à vélo en 2015, Christophe s’est lancé un nouveau défi : rallier Bordeaux à Chamonix à vélo et remorque Aevon puis s’attaquer au Mont Blanc (à pied !)

En 2015, Christophe avait pédalé durant 4 mois, déjà accompagné de sa remorque à vélo STD 100. Du Chili il était descendu jusqu’à Ushuaïa, puis était ensuite remonté jusqu’à Buenos Aires en Argentine. Il avait bien éprouvé son vélo et sa remorque, empruntant parfois des chemins difficilement praticables et enchaînant les dénivelés.

Le vélo permet de voyager différemment. Selon Christophe, « c’est un très bon moyen pour s’imprégner des ambiances locales. »

Au programme : un voyage en toute autonomie avec des nuits à la belle étoile, de belles rencontres et pas mal de sport ! Christophe et son partenaire de voyage ont pédalé pendant 35h24, pour parcourir 726km et 7632m de dénivelé positif. Au total ils ont traversé 7 départements différents.

remorque à vélo

Dans sa remorque Aevon, on pouvait trouver du matériel de camping : une tente, un réchaud, de quoi faire à manger, et tout le nécessaire pour une semaine de voyage. La remorque STD 100 était le moyen de transport incontournable pour ce périple car : « non seulement c’est pratique, non traumatisant pour le vélo mais cela favorise également les rencontres et les échanges humains de par son originalité et son élégance. »
La remorque STD 100 permet de charger jusqu’à 45kg de matériel, de quoi bien s’équiper pour deux voyageurs. Son amortisseur rend le trajet beaucoup plus agréable et confortable, un véritable atout pour de longs trajets.

voyage à vélo

Après deux jours de récupération à l’arrivée en Haute-Savoie, Christophe s’est lancé dans l’ascension du Mont Blanc avec un guide. Malheureusement, l’aventure a dû se terminer en cours de route alors que le mal des montagnes frappait deux des alpinistes, contraignant toute la cordée à redescendre.

Mais pas de regret pour cette belle aventure que vous retrouverez prochainement dans le magazine Carnets d’Aventure !

Envoyer un commentaire