Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Testimonials

11 mai

Par

No Comments

Voyage en Inde pour découvrir ses festivals

11 mai 2017 | Par | No Comments

L’un des globe-trotters Aevon a parcouru l’Inde à vélo et remorque Aevon et nous fait partager son expérience des festivals et fêtes indiennes.
LAOS1

L’Inde n’est pas seulement un pays reconnu pour ses monuments. Chaque année, le pays est le théâtre de plusieurs festivités.

Le fameux« Baisakhi »de la ville d’Amritsar

Lors de vos voyages en Inde, commencez par vous rendre à Amritsar, l’une des villes les plus intéressantes. Elle se situe au nord-ouest de l’État du Pendjab. Son nom provient de deux mots « amrit » et « sar », qui signifient étang de Nectar. Un des plus importants jours de l’année de ce lieu est le Baisakhi. Il se présente généralement le 13 ou le 14 avril. Souvent appelé Vaisakhi, cet évènement célèbre le festival de la moisson. Il est surnommé « dalls »par les sikhs. Ils prennent des bains dans une rivière sacrée, puis se rassemblent pour prier avant de déjeuner. Baisakhi est aussi le premier jour de l’année solaire hindoue. Pendant cette manifestation, vous avez l’occasion d’assister à des combats de luttes, des chants et des danses traditionnelles.

Thrissur pour un spectacle hors du commun

En poursuivant le périple, la ville de Thrissur est une destination parfaite pour découvrir le « pooram ». Ce dernier se déroule au temple de Vadakkunnathan qui était autrefois consacré au dieu hindou Shiva. Cet évènement est à la fois un rite religieux hindouiste et une compétition esthétique. Durant ce festival, vous pouvez découvrir un grand nombre d’éléphants décorés de clochettes, divers ornements plaqués or et un nettipattam placé sur le front. Ils font un défilé dans les rues, rythmés par des battements de tambour.

Découvrir le Pongal en Inde du Sud

Situé dans la partie sud de l’Inde, le Tamil Nadu est un lieu idéal pour voir le Pongal, l’une des grandes fêtes de cet État. Le premier jour de cette manifestation est appelé Bhogi. D’anciens habits sont brûlés, marquant le début d’une nouvelle vie. Les habitants nettoient leur maison. Le deuxième jour, on commence par bouillir du riz avec du lait et de la mélasse ou du sucre brunâtre. Des femmes décorent l’entrée de leur foyer avec des kolams, c’est-à-dire des motifs dessinés avec de la farine de riz sur le sol. D’autres personnes préparent des desserts et des en-cas. Au troisième jour, Mattu Pongal, on rend hommage aux troupeaux, notamment les vaches et les buffles. Ces animaux sont nourris et lavés. Enfin, au dernier jour, Kaanum Pongal, des familles se groupent sur le bord des rivières pour participer à un festin.

04 mai

Par

No Comments

Retrouvailles, Nouvelle-Zélande : direction Waiheke

4 mai 2017 | Par | No Comments

Nous retrouvons Cyril et Elodie dans leur voyage à travers à la Nouvelle-Zélande, en route pour Wellington, la capitale puis plus loin l’île de Waiheke.

voyage à velo

« Après avoir parcouru l’île du Sud, voici le moment de prendre un ferry depuis Picton afin de rejoindre la capitale de la Nouvelle-Zélande, Wellington !

La traversée en ferry de 3h est, par ailleurs, superbe ! Le ferry nous emmène parmi les « sounds » ou « petit fjords » et on y voit de superbes paysages avec des contrastes magnifiques (on a été chanceux de pouvoir l’effectuer par très beau temps). On a même pu y voir les dauphins en milieu naturel qui jouaient dans les vagues du bateau : le dauphin Hector (le plus petit au monde) et le dauphin commun. »

L’efferverscence de la capitale contraste avec l’île presque inhabitée que le couple vient de traverser. Ils rencontrent cependant très peu de véhicules.

Après la visite de la capitale (25mn à pied pour parcourir la ville d’un bout à l’autre), le couple a fait route vers le nord de l’île en longeant la ‘Hut River Trail‘ qu’ils remonteront jusqu’à la source.

Ce trail est une ancienne voie de chemin de fer.
remorque à velo aevon

« Seule une section du trail est plus typée VTT suite à l’effondrement d’un pont et où il a fallu passer dans une gorge et à travers une rivière. Notre remorque à vélo AEVON se montre tout à fait à la hauteur de nos attentes. Gravier, sable, terre, macadam, elle nous suit sans bouger d’un poil ! On ne doit quasiment jamais se poser la question d’une éventuelle incompatibilité avec les routes empruntées.  »

Puis Cyril et Elodie ont continué leur route direction Whanganui avec une vue magnifique sur les volcans. Malheureusement le temps n’a pas permis d’aller fouler le sol des volcans, peut-être une prochaine fois.

Du coté de Turangi, des spas offrent de prendre un bain chaud venant de source naturelle. Puis de Turangi à Taupo, 55km de vélo offrent une vue imprenable sur le lac Taupo, le plus grand du pays.

« Arrivés à la ville de Rotorua, une forte odeur de pourri se fait sentir. En effet, la ville est construite sur une gisement de souffre dont la mise à l’air s’effectue via des trous un peu partout dans la ville. C’est aussi pour cela que le lac de Rotorua est de couleur jaune à certains endroits. La ville est aussi réputée pour sa forte population de tribus Maori. Attention, ici les tribus se fondent dans le paysage, ils vivent comme n’importe qui d’autre. Du coup, pas évident de savoir si l’on en a croisé ou pas. Seuls certains tatouages sur le visage trahissent le rang occupé par la personne dans sa propre tribu. »

remorque velo

Cyril et Elodie ont ensuite repris le ferry, direction l’île de Waiheke, connue pour ses vignobles et mesurant seulement 15km de long pour 3km de large maximum

Le couple profite de ses derniers jours sur place avant de décoller pour Adelaïde en Australie où nous les retrouverons très bientôt !

20 déc.

Par

Infinite Trails en Islande avec une remorque Kit L80

20 décembre 2013 | Par |

Nous avons le plaisir de vous annoncer que le Suisse Sebastian Doerk, photographe, producteur de film et passionné de vélo est parti en voyage en Islande avec une Kit L80 d »Aevon !

Sebastian travaille principalement dans l »industrie du vélo et VTT et tourne des films qui racontent une histoire et ne montrent pas seulement des grandes cascades. Pour son nouveau voyage en Islande il est parti avec des amis et leurs vélos comme seuls moyens de transport. Il leur manquait seulement la bonne remorque adaptée à des petits chemins. C »est ainsi avec grand plaisir que nous leur avons prêté une Kit L80 pour cette nouvelle aventure.

Voici quelques photos de sa dernière aventure :

voyage à velo

kit L80 Icelande

Sebastian Doerk est connu pour le film « Sea of Rock », élue vidéo de l »année sur la plus grande plateforme de VTT de l »Europe www.Mtb-News.de. Découvrez cette vidéo ici : Sea of Rock

Retrouvez la vidéo de cette aventure dans quelques mois !

zp8497586rq