Image Image Image Image Image Image Image Image Image

STD 100

27 juin

Par

No Comments

Direction le Mont Blanc en vélo

27 juin 2017 | Par | No Comments

Après avoir parcouru les Andes à vélo en 2015, Christophe s’est lancé un nouveau défi : rallier Bordeaux à Chamonix à vélo et remorque Aevon puis s’attaquer au Mont Blanc (à pied !)

En 2015, Christophe avait pédalé durant 4 mois, déjà accompagné de sa remorque à vélo STD 100. Du Chili il était descendu jusqu’à Ushuaïa, puis était ensuite remonté jusqu’à Buenos Aires en Argentine. Il avait bien éprouvé son vélo et sa remorque, empruntant parfois des chemins difficilement praticables et enchaînant les dénivelés.

Le vélo permet de voyager différemment. Selon Christophe, « c’est un très bon moyen pour s’imprégner des ambiances locales. »

Au programme : un voyage en toute autonomie avec des nuits à la belle étoile, de belles rencontres et pas mal de sport ! Christophe et son partenaire de voyage ont pédalé pendant 35h24, pour parcourir 726km et 7632m de dénivelé positif. Au total ils ont traversé 7 départements différents.

remorque à vélo

Dans sa remorque Aevon, on pouvait trouver du matériel de camping : une tente, un réchaud, de quoi faire à manger, et tout le nécessaire pour une semaine de voyage. La remorque STD 100 était le moyen de transport incontournable pour ce périple car : « non seulement c’est pratique, non traumatisant pour le vélo mais cela favorise également les rencontres et les échanges humains de par son originalité et son élégance. »
La remorque STD 100 permet de charger jusqu’à 45kg de matériel, de quoi bien s’équiper pour deux voyageurs. Son amortisseur rend le trajet beaucoup plus agréable et confortable, un véritable atout pour de longs trajets.

voyage à vélo

Après deux jours de récupération à l’arrivée en Haute-Savoie, Christophe s’est lancé dans l’ascension du Mont Blanc avec un guide. Malheureusement, l’aventure a dû se terminer en cours de route alors que le mal des montagnes frappait deux des alpinistes, contraignant toute la cordée à redescendre.

Mais pas de regret pour cette belle aventure que vous retrouverez prochainement dans le magazine Carnets d’Aventure !

14 mars

Par

No Comments

Lost in the Swell – Voyage en Afrique en remorque Aevon

14 mars 2017 | Par | No Comments

Ronan, Ewen et Aurel se sont lancés le pari fou de parcourir les côtes de l’Afrique de l’ouest à vélo et remorque Aevon STD 100 pour dénicher les meilleurs spots de surf et faire le plein d’aventures.

Avec leurs fat-bikes et leurs remorques à vélo bien chargés, chaque kilomètre est une épreuve et la vitesse maximale ne dépasse pas les 8 à 9km/h. Au total, ils ont parcouru 850km sur les plages africaines et dans la jungle en transportant 210kg de matériel (70kg chacun) pour vous offrir le plaisir de leur web série Lost in the Swell qui vous fera rire et vous donnera forcément envie de partir vous aussi à l’aventure. Un voyage à vélo dans des conditions extrêmes avec pour unique but : LA vague.

remorque à vélo Aevon

Leur objectif : découvrir un spot, une vague jamais surfée avant, par exemple : « La Gauche de Bambi » :

« La Gauche de Bambi (ou Bambi’s left pour les anglophones) se situe à 5 880km de Paris, à 500km de l’aéroport de Libreville et à 58km de Mayumba qui est le dernier village le plus au sud du pays. Pour faire ces 58km et atteindre notre première vague, il nous a fallu 3 jours et 3 nuits. Et elle nous a donné du fil à retordre ! Notre campement était placé à la pointe de la baie, juste en face du départ de la vague. De nombreux sitatungas (antilopes) venaient s’abreuver à la lagune relativement proche de notre installation. L’un des leurs, moins farouche, semblait habitué aux caméras. Nous avons supposé que c’était Bambi à la retraite et avons décidé de baptiser cette vague la Gauche de Bambi (cette blague vous est offerte par Lost in the Swell, ndlr). »

Le film de leur voyage ‘Le Paradis Perdu‘ est diffusé actuellement en avant-première dans plusieurs salles de France en présence des 3 bretons, voici les dates :
cartefrance

Juste pour le plaisir, un petit avant-goût :

zp8497586rq
zp8497586rq

07 févr.

Par

No Comments

Trip tout-terrain en STD 100

7 février 2017 | Par | No Comments

Marine et Loïs ont parcouru la grande traversée de l’Hérault l’été dernier en autonomie complète avec leur remorque Aevon STD 100.

remorque à vélo Aevon
300km de VTT en pleine nature avec près de 7000m de dénivelé positif. Départ : Montpellier. Direction : La Salvetat-sur-Agout, petit village faisant partie des Hauts cantons de l’Hérault, situé à 1 087 mètres au point culminant.

« Notre remorque à vélo nous a permis de transporter tous nos bagages, tente, réchaud pendant notre périple.
Les terrains rencontrés étaient des routes du réseau secondaire mais surtout de nombreuses pistes et single tracks.
voyage à vélo
Le comportement de la remorque en tout-terrain est très bon, bien aidé par l’attache sur la tige de selle et l’amortisseur arrière.

Les seules limites sont les jambes en montée et les freins du vélo en descente. Là où le VTT passe, la remorque à vélo suit sans broncher, et nous ne lui avons rien épargné : montée interminable, passage à guet et descentes techniques.

La remorque nous a permis d’emmener 25kg de bagages en tout-terrain sans problèmes. »
IMG_9517
La marque Aevon a été pensée par un VTTiste passionné, il l’a donc conçue dans le but de se déplacer sur des terrains difficiles : cadre en ALU, amortisseur réglable, fixation sur la tige de selle.

« Notre prochain achat en prévision de nouvelles balades sera un sac étanche Aevon spécifique.

Nous recommandons cet achat à tous ceux qui cherchent une remorque fiable pour des escapades tout-terrain au long cours. »

Le tracé de cette traversé est entretenu par le département de l’Hérault avec des relais d’étapes destinés à l’hébergement des randonneurs et VTTistes et vous permet de partir durant une semaine si vous parcourez l’ensemble du chemin d’un bout à l’autre à vélo. Ce sera l’occasion de découvrir de magnifiques paysages : les allées forestières du Somail et de l’Espinouse, les petits chemins bordés de buis du Larzac et les vignes du nord de Montpellier.

26 janv.

Par

No Comments

Raid Planète Secours, 4 ans après

26 janvier 2017 | Par | No Comments

Benjamin et Jean-Charles nous avaient fait rêvé avec leur voyage à vélo et remorque STD 100 autour du monde en 2012 et 2013. Aujourd’hui ils reviennent avec un livre retraçant leur aventure et ils ont besoin de vous pour le publier.

« Vous en avez envie mais vous pensez que c’est impossible… Je vous propose d’entrer dans une aventure grandiose et peut-être qu’un jour vous franchirez le pas. »

Raid Planète Secours est le duo de deux pompiers, aventuriers dans l’âme. En septembre 2012 ils entamaient un tour du monde à vélo et remorque STD 100 Aevon. A la fois défi personnel et action humanitaire, ils ont profité de leurs connaissances pour sensibiliser les populations rencontrées aux gestes de premier secours, en partenariat avec la Croix Rouge.

d53ba92d578a459f1d8bcf6128ff51

Le livre « Raid Planète Secours » retracera le formidable voyage vécu par ce duo.

« Vous y découvrirez la magie que peut susciter le rêve et le voyage, la force de croire aux possibles, la générosité que l’humain et la nature peuvent offrir quand on leur ouvre les bras…
Vous allez ressentir ce qu’est la liberté !

La vie m’a montré la chance que j’ai, d’être né ici en France. Je n’ai jamais véritablement connu la faim, la guerre et la maladie. Tous les jours, je regarde autour de moi et je savoure d’être libre. »

Aujourd’hui Raid Planète Secours proposent leur livre en auto-édition grâce au financement participatif. A partir de 5€, vous pouvez leur offrir la possibilité de partager leur voyage à vélo autour du monde et de vous emmener avec eux dans leurs aventures. Ils vous donneront peut-être aussi des idées pour que vous puissiez vous aussi vous lancer dans vos projets de voyages.

23 janv.

Par

No Comments

Voyage au Mexique

23 janvier 2017 | Par | No Comments

Bertrand a décidé de se lancer seul à la ‘conquête de l’ouest’ avec son vélo et sa remorque Aevon STD 100.

L’objectif est de pédaler du Mexique jusqu’à Ushuaïa. Pour commencer, la route longera la côte sud du golfe du Mexique, baie de Campeche (bahía de Campeche) puis traversée de différentes Sierras : de Villa Alta, de Miahuatlán.
1

Après avoir économisé pendant quelques mois, Bertrand a préféré le voyage en solo afin de ne rien devoir demander à personne et de réaliser son voyage à vélo comme il l’entendait. Première étape : la sélection du matériel. Et chaque gramme compte alors il faut bien s’équiper de ‘l’indispensable’.
Pour transporter son matériel, Bertrand a choisi la remorque AEVON STD 100, suffisamment grande pour accueillir vêtements et tout ce qui servira au bivouac. Grâce à son amortisseur, la remorque STD 100 est capable de suivre le vélo en mode tout-terrain.
voyage à vélo
Partant pour un trip de au moins deux ans au travers de pays aussi variés en climats, environnements qu’en saisons ou températures, le but est d’en emporter le moins possible mais le plus technique possible.

Première étape, la ville de Campeche.

Après deux premiers jours de plus de 90km et avec un vent ¾ face, je décide d’écouter mon corps qui me dit ‘pause’ et fais un stop d’une journée à Campeche. Superbe ville à l’ambiance coloniale. C’est une ville fortifiée, de l’époque du XVII siècle, pour se protéger des pirates de l’époque. Elle est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO et vit essentiellement du pétrole et du commerce des crevettes.

Nous suivrons les aventures de Bertrand sur les mois à venir. N’hésitez pas à parcourir son blog riche d’aventures et ses rencontres.

A l’heure où je vous écris, je suis à Puerto Escondido, bière à la main, avec le roulis des vagues en fond sonore. Le couché de soleil plein ouest c’était tout à l’heure, comme ma première session de body qui le précédait. Les vraies vacances chill, playa, surf commencent…;)
remorque à vélo
remorque à vélo
remorque à vélo

24 août

Par

No Comments

Eurobike 2016

24 août 2016 | Par | No Comments

Retrouvez Aevon Trailers à l’Eurobike

Du 31 août au 4 septembre 2016

Stand FG-A6/7

remorque velo

Vous y retrouverez les trois remorques à vélos de la gamme : la KIT L80, la STD 100 et la UNO 100.

La KIT L80 est en ALU et dispose d’un amortisseur. Entièrement pliable, elle trouvera sa place dans le coffre de votre voiture ainsi que dans les transports.
Son sac étanche permet d’atteindre une contenance de 100L.

La STD 100 est aussi en ALU et dispose également d’un amortisseur.
Son sac étanche permet d’atteindre une contenance exceptionnelle de 145L et de charger jusqu’à 45kg de bagages.

La UNO 100 est le modèle en ACIER, principalement conseillé pour une utilisation sur route car fournie sans amortisseur.
Avec son sac étanche, sa contenance est de 100L.

La particularité de Aevon et qui en a fait une référence mondiale dans le domaine du transport à vélo est la fixation au niveau de la tige de selle. Ce système permet de conserver une excellente maniabilité du vélo, de faire demi-tour sur soi-même dans les passages difficiles et même de faire du tout-terrain.

Les remorques Aevon sont dotées d’une roue unique, ce qui en fait un compagnon parfait dans toutes les situations puisque la remorque vous suit dans vos moindres mouvements et prend les virages avec vous.

Enfin, la marque Aevon est la seule à proposer des modèles haut-de-gamme pour vos voyages autour du monde où vous avez besoin d’une confiance totale dans votre matériel. Les modèles en ALU sont ultra robustes et les cadres ont accompagné de nombreux globe-trotters sur les terrains les plus escarpés, dans la Cordillère des Andes ou au fin fond de l’Asie. L’amortisseur offre un confort inégalable et particulièrement apprécié par les utilisateurs.

Venez rencontrer notre équipe pendant l’Eurobike pour découvrir les remorques à vélo Aevon ou simplement pour partager votre expérience de globe-trotter à vélo et remorque.

25 juil.

Par

No Comments

Une remorque à vélo adaptée aux fat bikes

25 juillet 2016 | Par | No Comments

L’équipe Aevon a choisi de développer un timon rallongé pour adapter ses remorques à des vélos plus spécifiques.
Les fat bikes avec leurs gros pneus et leurs cadres hors-normes, les vélos avec des roues de 29p ou tout simplement les VTC équipés de porte-bagage, tous peuvent désormais s’équiper d’une remorque à vélo Aevon.

remorque velo
voyage velo

En rallongeant le timon, Aevon répond à la demande avec de plus en plus de vélos en 29p et de plus en plus de fat bikes sur le marché. Selon la hauteur de leur porte-bagage, certains VTC devaient retirer leur porte-bagage pour pouvoir adapter la remorque à vélo Aevon, ils pourront maintenant le conserver.

Le timon est le système permettant de relier le berceau de la remorque à la tige de selle du vélo. C’est ensuite l’attelage qui permet de faire la liaison entre le timon et la tige de selle. Ce système de fixation est particulièrement efficace car le vélo reste maniable en toutes circonstances. Les VTTistes peuvent continuer leurs sorties en mode tout-terrain puisque la remorque les suivra partout, quelque soit le type de parcours.
L’attelage pivote autour de la tige de selle, ce qui rend possible de faire demi-tour sur soi-même sur un sentier escarpé par exemple :

 

Les voyageurs à vélo choisissent la marque Aevon pour partir en toute confiance avec du matériel fiable et qualitatif. La seule difficulté restera de faire votre choix entre les trois remorques à vélo Aevon, toutes différentes : la UNO 100 en acier est parfaite pour une utilisation route, la STD 100 en ALU est prévue pour une utilisation plus engagée avec un amortisseur, la KIT L80 en ALU est entièrement pliable pour vous accompagner dans l’avion ou autres transports. Quelque soit votre projet de voyage à vélo, vous trouverez forcément le modèle qui vous correspond.

21 juin

Par

No Comments

Cet été, louez votre remorque à vélo

21 juin 2016 | Par | No Comments

Vous avez décidé de partir avec votre moitié, vos amis ou votre petite famille pour un périple à vélo. Vous avez l’intention de voyager d’une chambre d’hôtes à une autre ou bien de camper sur la route en toute liberté.
 
Vous avez prévu votre réchaud, votre tente, votre pantalon de pluie et votre brosse à dents. Mais comment transporter tout ça ?
 
La solution des sacoches est agréable … si l’on a peu de choses à transporter. La majorité des voyageurs à vélo préconise l’utilisation de la remorque vélo ‘parce que le poids de l’équipage ne se fait pas sentir sur le vélo’. Le vélo reste maniable, on peut passer partout en toute sérénité et même faire du tout-terrain !
 
S’il pleut comment faire ?
 
Les sacs des remorques Aevon sont parfaitement étanches pour protéger votre matériel quelque soit le climat.

 
 
J’ai un doute sur l’utilité de la remorque.
 
Pour balayer vos doutes, Aevon a mis en place un système de location des remorques STD 100 et UNO 100 avec option d’achat.

Choisissez la remorque vélo qui vous convient, les dates auxquelles vous avez besoin de votre matériel et recevez votre remorque avant votre départ en vacances. Vous pourrez ainsi tester votre remorque en conditions réelles et vérifier si elle convient à vos projets de voyages à vélo. Pour remplir votre demande de location, RDV en ligne.
 
En alu ou en acier, avec amortisseur ou sans, de 35kg de charge à 45kg, de 100 à 145L de contenance, vous avez l’embarras du choix.
 
Au retour des vacances, choisissez si vous souhaitez garder la remorque pour vos projets de voyage à vélo à venir.

21 juin

Par

No Comments

Tour de France en remorque vélo Aevon – 3

21 juin 2016 | Par | No Comments

Alain nous emmène dans son tour de France à vélo équipé de sa remorque Aevon.

Huitième étape : Avranchesy/Montauban de Bretagne

Quelle journée! Parti d’Avranches vers 08h45 je prends le chemin des écoliers pour gagner le Mont St Michel, pas très adapté à ma monture. Puis je finis par faire demi tour car le vent violent la pluie glaciale ont raison de ma détermination.
Je me réchauffe vers 14h à Combourg avec une petite collation (bonne idée d’avoir pris un thermos par les temps qui courent).
J’arrive à l’hôtel à Montauban-de-Bretagne vers 16h30.
Aujourd’hui j’ai parcouru 98km pour une durée de 6h50 et 802mètres d’ascension.
Je me prépare pour le lendemain car j’ai entendu qu’il faisait 0degré à Rennes.
remorque velo aevon

Neuvième étape : Montauban de Bretagne/Questambert

Surprise aujourd’hui à l’entrée de la voie verte : je fais 10km dans le mauvais sens (donc 20km de trop) puis je découvre un arbre en plein milieu de la voie. Je dois dételer et passer le vélo, puis la remorque à vélo et les sacs à travers les branches de cet arbre immense.
Etape agréable mais très fraîche car à 9h00 les gants étaient de mise (2 degrés) !
voyage à vélo

Dixième étape : Questembert/St Michel Chef Chef

Etape éclair avec un départ à 8h pour une arrivée à 14h.
Les champs sont couvert de givre, il fait encore très froid.
Aujourd’hui je dompte le pont de St Nazaire, d’une hauteur de 60mètres au dessus de la mer.
Etape du jour 84km, 15,5km/h de moyenne pour 459mètres d’ascension, 1006,58 kms depuis Thourotte.
remorque à vélo
voyage à vélo

15 juin

Par

No Comments

Tour de France en remorque à vélo 2

15 juin 2016 | Par | No Comments

Alain nous emmène dans son tour de France à vélo équipé de sa remorque Aevon.

Troisième étape : St Valéry/Honfleur

voyage à vélo
La journée est particulièrement mouvementée avec 1018mètres d’ascension pour 9h de pédalage en finissant par le pont de Normandie. Je parcours 119km le long de la côte d’albâtre de
St Valéry à Fécamp puis Etretat pour redescendre dans le Calvados à Honfleur. Le temps est de la partie.
remorque à velo

Quatrième étape : Port en Bessin/Barfleur

Départ vers avec un petit crachin dépoussiérant qui se transforme en douche en début d’après-midi !
L’étape d’aujourd’hui me fait passer par Villerville, Trouville, Deauville, Villers sur mer et sa superbe côte très dure pour les cuisses. Puis les plages du débarquements entre St Aubin sur
Mer et Port en Bessin..
Je passe 6h30 sur le vélo pour 96km avec une pointe à 56km/h avec la remorque Aevon attelée à mon vélo.

Cinquième étape

Il fait un temps à ne pas mettre un vélo dehors, d’ailleurs il refusait de prendre la route,il s’est cabré, a emporté la remorque avec lui et s’est couché faisant « valdinguer » sacs et bidons le long du port. La
cause ? Le vent violent qui ne m’a pas quitté jusqu’au terme de l’étape pendant 100km.
Cette étape me fait passer par les plages du débarquement, c’est très émouvant de parcourir en vélo tous ces villages chargés d’histoire. Je suis quand même content de rejoindre ma chambre d’hôtel vers 17h00.
Demain je change de direction et ne devrais donc plus avoir le vent de face mais allez savoir !
voyage à vélo