Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Pédagogique

21 nov.

Par

No Comments

Comment voyager écolo ?

21 novembre 2019 | Par | No Comments

Les utilisateurs de remorques à vélo Aevon sont des voyageurs. Choisir de voyager à vélo c’est choisir de s’inscrire dans une démarche de tourisme responsable.

Aujourd’hui, voyager est rentré dans les moeurs et les prix cassés permettent à tout le monde d’en profiter, que ce soit plus ou moins loin.

Or, voyager vers une destination lointaine nécessite de prendre l’avion et comme chacun sait, les compagnies aérienne représentent l’un des plus gros pollueurs au monde.

Que veut dire : pratiquer du tourisme durable ?

Le tourisme durable consiste à prendre en compte : le développement durable, la protection de l’environnement, l’impact économique et social sur les populations locales.

Voici quelques astuces trouvées par nos voyageurs pour être un voyageur responsable.

Voyager à vélo

C’est une évidence : se déplacer à la force de ses mollets c’est toujours plus responsable que de se balader en voiture ou en avion.
Il suffit de s’équiper d’une remorque Aevon pour être libre de se déplacer où l’on veut à l’intérieur d’un pays, et pourquoi pas choisir de partir en toute autonomie sur plusieurs mois.

Voyager en avion

Bien entendu, lorsque l’on doit se rendre vers une destination lointaine, il n’y a d’autre choix que de prendre l’avion.
Dans ce cas, essayez de privilégier un vol sans escale, un vol direct pollue moins.
Sur place, prenez votre temps, profitez des lieux visités plutôt que de sauter dans le prochain avion pour aller à la prochaine ville. Si possible, prenez le bus pour aller d’un endroit à un autre, ce qui vous permettra en plus de voir du paysage et de découvrir réellement le pays que vous visitez.

Choisir le bon moment

C’est un fait, le tourisme de masse a un impact sur les populations locales.
Le meilleur exemple est Venise : la ville souffre de l’afflux saisonnier de touristes. Et de toute façon,vous ne profitez pas avec autant de plaisir d’un endroit lorsqu’il est bondé de touristes.
Pour un tourisme durable, choisissez de partir hors saison. Ainsi les populations locales ne seront pas tributaires de la saisonnalité.

Choisir son logement

Les voyageurs Aevon l’ont bien compris, faire du camping est la solution la plus écolo possible.

Ici une image de Bertrand en Colombie :
voyage à vélo

Si vous préférez avoir un toit sur la tête, vérifiez si votre hôtel a le label type HQE (haute qualité environnementale) ou choisissez un logement chez l’habitant qui permet de partager les ressources énergétiques.

Acheter local

Lors de vos voyages, n’hésitez pas à vous faire plaisir en achetant des souvenirs fabriqués sur place par les locaux, idéalement sous vos yeux pour être certains d’où vient l’objet. Cela a un impact positif sur l’économie locale et l’objet que vous ramenez chez vous aura encore plus de valeur.

Boire responsable

Durant son voyage de Mexique en Ushuaïa Bertrand a choisi la solution du filtre à eau. Cela lui a permis d’éviter d’acheter des bouteilles d’eau. Il en existe des centaines de modèles différents, n’hésitez pas à consulter un spécialiste avant de faire votre choix.

Dans un pays où l’eau est potable, gardez votre gourde ou votre bouteille à recharger sur vous. Dans un pays où l’eau n’est pas potable et que vous n’avez pas de filtre à eau, préférez les bouteilles grand format aux petites.

Avez-vous d’autres idées ?